Au bout du jardin, le voyage....... Europe, Asie, Moyen Orient... Amerique du Sud

2013 - 2020

 

BIENVENUE sur le blog

Au bout du jardin.... LE VOYAGE

 

 

2013

Rotterdam

Quelques jours en  Février

Budapest

Quelques jours en Mars

Barcelone

Une semaine en juin

L'automne au Vietnam

(3 mois)

Début décembre au Laos

(2 semaines)

Noël au Cambodge

(2 semaines)

Rizières de Mun Cun Chai Un matin au Bayon

- Hanoï

- Sa Pa

- Yen Bai - Mù Cang Chải

- Thai Nguyen

- Ha Giang

- Văn Lâm (Tam Coc)

 

- Luang Prabang

- Ventiane

- Pakse

 

Phnom Penh 1      
Sihanoukville 1 2 3  
Siem Reap 1   2 3 4

 

2015
Thailande Vietnam Cambodge
Bangkok - Une semaine, nous retrouvons Queeny avec qui nous avons fêter le Nouvel An 2014, à Siem Reap ! Nous repartons enseigner le français à Tai Nguyen et voir des amis.. A Hanoï, Tam Coc

Nous revoilà, au Cambodge, où nous retrouverons la Présidente de "Nouvelles Pousses" et où nous passerons 3 semaines.

Phom Penh 1 2 3 4
kompong  Chnang 1 2    

 

Malaisie Australie Thailande

 

Malaisie où nous reverrons Kemi et sa famille, et notre ile paraidisiaque Pulau Perentian... Enfin Penang et Langkawi

 

 

18 jours dans le sud de l'Australie.. Nous retrouverons des copains de Kiama et d'autres Couchsurfers !! Bangkok.
  2016  
Lisbonne Israël Les Baléares
Un long week end

3 semaines, dans les déserts, Air BnB et des copains couchsurfers en Kibboutz

Une semaine entre  ville et randonnées

   

De Strasbourg à Rosenheim par l'EV 15 et l'EV6

le Rhin et le Danube à vélo

830 km

En option : Graz en Autriche

Nomades - cyclo-tourisme, camping

   
  2017  
Colombie   Iran
7 semaines, le printemps près de l'équateur 1 semaine en Aout, le long du canal Nantes Brest 3 semaines à l'automne ... Au lieu de 5 !!
  2018  

Belgique - Allemagne -

Salem

Allemagne Japon
 

5 semaines - Juin - Juillet

Nomades - cyclo-tourisme, camping

Septembre - 19 jours

Nomades - cyclo-tourisme, camping

Fin Octobre - 2 semaines

 

Une idée de nos voyages à ce jour.... Le Vietnam n'apparait pas ! !!


visited 37 states (16.4%)
Create your own visited map of The World



Publié à 01:15, le 23/05/2020,
Mots clefs :


Randonnée dans les Alpes Japonaises

Le petit déjeuner est servi entre 7 h et 8h... Thé ou café avec des toasts recouvert de fromage japonais et de la confiture ... Les toasts ressemblent à du pain de mie français mais beaucoup plus épais.. Pour les préparer, nous n'avons qu'un petit four électrique... C'est assez étonnant, à faire et gustativement. Dommage je n'ai plus de céréales dans mes bagages car ce petit déjeuner n'est pas rassasiant !

Nous allons continuer le chemin.. Il est bien balisé.

Avant de partir, notre hôtesse nous munit de clochettes pour faire fuir les ours ! Hier, nous avions effectivement remarquer des promeneuses japonaises qui en portaient.. Nous avions pensé que c'était un peu folklorique mais notre hôtesse n'est pas de cet avis.

Les sous bois sont très humides. A certains endroits, le chemin est aménagé, passages en bois sur pilotis.

Sur les conseils de notre hôtesse, nous allons aller à Nojiri-Juku par le chemin... A l'arrivée, il y a une gare et nous pouvons revenir à Nagiso, où la navette viendra nous chercher !! Ce sera plus sympa que de faire un aller retour, en s'arrêtant à moitié chemin !

Le chemin monte et descend au gré des "collines" !



Publié à 23:48, le 11/12/2018, dans Japon, Nakatsugawa
Mots clefs :


La vallée Kiso

Les 69 stations du Nakasendo  ((中山道六十九次 Nakasendō Rokujūkyū-tsugi) sont des relais le long du Nakasendo, allant du quartier Nihonbashi, situé à Edo (tokyo) jusqu'au quartier Sanjo Ohashi, Kyoto.

Le Nakasendo était donc une route, et elle est mieux préservée que le Tokaido. Elle faisait environ 534 Km et était une voie commerciale alternative au "Tokaido". Les femmes préfèraient cette route car il n'y avait pas de gué à passer. Par contre,elle semblait plus difficile car passant par la montagne.

Actuellement voici quelques détails techniques sur quelques étapes !

Nakatsugawa (gare des trains et bus) → 3,2 km, 40 min environ → Ochiai-Juku → 6,8 km, +300 m, 2 h environ → Magome-juku → 8,5 km (détour cascades), +260 m, -440 m, 3 h environ → Tsumago-juku → 3,6 km, 50 min environ → Gare de Nagiso

Pour nous, le début est à Magome-juku et nous allons dormir dans les environs de Tsumago.

En attendant ce matin, après notre petit déj sympa, nous voilà partis jusqu'à l'office de tourisme, situé juste un peu plus haut que notre hôtel... En effet, nous allons laissé nos bagages et payer 500 yens (moins de 4 €) pour les récupérer à l'office de tourisme de Tsumago. Pour cela, il faut les déposer avant 11 h 30  et ils sont disponibles à partir de 13h... Tout en sachant que ce bureau ferme à 17 h.. Donc, même l'été, il ne faut pas trop trainer !

J'en profite pour faire tamponner mon carnet, il doit y  avoir un tampon différent dans tous les offices de tourisme du chemin ?! Je prendrai celui de Tsumago ce soir en récupérant les bagages.

 

Ici aussi on nous met en garde. Il y a quelques années 4 personnes ont été tuées par des ours en allant chercher des champignons ou des jeunes pousses de bambou, dans une autre partie du Japon.

Jamais avant de venir, j'aurais imaginé que des ours se baladaient encore au Japon en liberté. J'avais vu des photos de singes dans les sources thermales du côté de Nagano, mais je n'imaginais pas que nous en verrions le surlendemain matin un qui traversait la route, alors que nous allions à la gare pour prendre le train pour Narita ! Nous avions d'abord pensé à un renard !!

théiers sur notre chemin
Cloche qu'il faut sonner pour chasser les ours, il y en a une dizaine environ.

 

Il existait une maison de thé au temps d'Edo.. Aujourd'hui, cela peut être un gite pour ceux qui passent tard, il y a des chambres, des toilettes et l'accueil d'un vieux monsieur qui nous offre le thé. C'est le moment de rencontrer des gens qui voyagent dans le sens inverse !

 

Nous passons par les cascades

 

Nous voilà arrivés à Tsumago. Heureusement, nous avons nos polaires et autres vêtements chauds, même le bonnet et les gants, car le soleil se  couche tôt... Il disparait avant 16 h et il ne fait pas chaud.. Du tout !

Ne faites pas comme nous : Vérifier l'heure du bus, avant de récupérer vos bagages. En effet, l'arrêt du bus est au milieu du village et il n'y en pas très souvent. Nous avons attendu une heure. Nous aurions pu visiter le bas du village sans les bagages, il y a un pont intéressant..

C'était un grand bus, mais il y avait beaucoup de monde. Pas mal de gens viennent juste visiter le village et ne font pas le chemin. Il y a une spécialité à base de chataignes, mais les kakis "chinois" étaient murs et en vente !

 

Le bus nous laisse à la gare de Nagiso, le coût 300 Yens et nouos retrouvons les  jeunes Néerlandais d'hier !!! Nous allons au même hôtel, distant d'environ 5 km.

La décoration de la maison est magnifique, notre chambre est agréable. Mais le repas va être insipide.. D'autant plus décevant après notre repas d'hier ! Heureusement l'ambiance est sympa. La baignoire est en très joli bois, sans doute du teck... Il faut indiquer sur un tableau à quelle heure on veut profiter de la salle de bain. Il y a une famille suédoise d'architectes, avec leurs  3 filles.

Hostel Yui-an 399-5301 Nagano, Nagiso - Yomikaki 4828 - Japon - La nuit coûte un peu plus de 100 €.

 

 



Publié à 23:36, le 11/12/2018, dans Japon, Nakatsugawa
Mots clefs :


En route pour Magome et halte à Hikone

Nous nous levons de bonne heure pour prendre le train vers 8h 30... Direction Magome et la montagne !!  Nous allons au sud des Alpes Japonaises.

Mais avant nous allons nous arrêter à Hikone... Pour voir le chateau !

Au Japon, les châteaux Japonais ont été construits entre 1550 et 1650. Ils ont été construits du fait de l'arrivée des armes à feu dans le pays et le pouvoir importants de certains généraux.

Il y avait un donjon de 5 à 7 étages,  entouré de 2 à 3 enceintes, protégés par des douves. Mais aussi des tours de guet, des fortifications.

La base des remparts est impressionante, faite de larges pierres qui permettait de résister aux tremblements de terre. Les châteaux étant en bois, les incendies ont détruit  un grand nombre d'entre eux.

A Hikone, le château est d'origine et date du début de l'époque Edo... Il  n'y a pas eu de combat ici. Il est situé sur les bords du lac Biwa, à 15 mn à pied de la gare et sur la ligne du shinkansen entre Tokyo et Kyoto.

Avant de partir,  je n'avais pas basé notre voyage sur ces châteaux, à  tel point, que nous avons raté celui de Kyoto !!  Je ne sais plus comment j'ai découvert que nous pouvions passer par Hikone sur le chemin pour Magome.

Nous avions donc nos billets... Les explications en anglais et en japonais ! Je n'étais pas complètement sûre que nous pouvions sortir et rentrer... Mais nous avons posé la question plusieurs fois et c'est possible.

Je savais d'après les informations qu'il y avait des consignes pour nos bagages et l'office tourisme, juste en bas des escaliers de la gare.

Douves chateau de Hikone
Chateau Hikone
Intérieur du château de Hikone
Escaliers intérieur château de Hikone
Les escaliers étaient aussi raides que des échelles ! Pour redescendre, nous avons "desescaladé"... !

La vue sur le lac Biwa est belle, car il fait beau et il n'y a pas de brouillard !

Nous prenons des bentos et mangeons avant de reprendre le train.. Il n' y a pas de restaurant "restauration rapide" ouvert sur le chemin.. Par contre, un petit supermarché à côté de la gare.

Nous changeons à Nagoya.pour aller à Nakatsugawa..  Ce qui nous intéresse, c'est un secteur de la ville, qui est le village de Magome. Ce village est bien conservé et était sur le bord du chemin qui allait de Tokyo à Kyoto, à l'époque Edo (1600 - 1868). C'était une étape importante, la 43ème sur 69 sur la route Nakasendô  (Kiso Nakasendô).

Les deux anciennes auberges sont devenues des musées : Le Waki Honjin Museum sur l'histoire de la Nakasendô  et le Honjin Toson qui est dédié à un écrivain, fils du village et qui raconte son enfance dans la région, Shimazaki Toson (1872-1943).

A la gare de Nakatsugawa, nous devons prendre le bus.  A priori, vous ne pouvez pas manquer les panneaux indicateurs. Nous retrouvons un couple de jeunes  Hollandais, nous en avons pour 30 mn avant d'arriver au terminus.

En route !

Les boutiques ont fermé  avant 17 h. C'est une des raisons qui nous ont fait choisir de diner à l'hôtel et nous nous féliciterons de cette décision.

Le couple Hollandais nous laisse pour aller dans un autre hôtel que le nôtre et fera comme nous la randonnée jusqu'à Tsumago.

Hotel Magome Chaya, 508-0502 Gifu, Nakatsugawa, Magome 4296 , Japon

La propriétaire est très accueillante, son sourire est formidable. Sa soeur règne dans la cuisine et c'est délicieux. Elle a épousé un Japonais et elles sont philipines... Du coup, pas de problème pour l'anglais ! Elles sont au Japon depuis une dizaine d'années.

Diner à Chaya Magome
Le diner...  Genre de fondue chinoise, avec plein de mets très japonais !!
Salle de restaurant - Chaya Magome
La salle de restaurant. L'auberge est en face le restaurant
Petit déjeuner - Chaya Magome
Petit déjeuner

 

Un excellent souvenir - un excellent choix,  un peu plus haut que l'arrêt de bus sur le chemin de Tsumago.. Du coup, très peu de voitures, la route ou demain le chemin n'est pas très large. Une voiture peut circuler.. Au fait, le format des voitures et des petits camions me ravissent... On dirait des véhicules "miniatures" !



Publié à 21:06, le 10/12/2018, dans Japon, Hikone
Mots clefs :


Kibune et Kurama

Nous avons fini par découvrir que  nous avions besoin d'être dans la nature et de marcher  au cours de nos voyages. Les villes, le tourisme, les musées nous aimons bien, mais sans doute que le côté sportif resurgit en nous !

Donc quand j'ai découvert sur les forums et sur le LP, la possibilité d'une randonnée pas très loin de Kyoto... Nous avons décidé de la faire.

Qu'est ce que c'est que ces deux villages et pourquoi sont ils importants ? Tout d'abord il y a un Matsuri , dans la nuit du 22 octobre, le Kurama-no-hi.

Mais surtout Il y a un temple particulièrement fameux, mais "petit" en haut du village de Kurama, à environ 3 km de la gare.

En 770,  le moine Gantei part de Nara à la recherche d'un sanctuaire isolé pour méditer. Après avoir une vision de Vaiśravaṇa (un des Quatre Rois Célestes), il décide de s'installer à cet endroit. C'est donc un temple bouddhique.

Encore une fois, nous allons utilisé la ligne Keihan Oto... Nous allons changer à Jingu-Marutamachi et  prendre un tram, ligne  Eiden Eizan Line et descendre avant Kibuneguchi... Station que nous utiliserons au retour.

Au dessus, de la machine, il y a un tableau en japonais et en anglais, pour indiquer les stations et les prix correspondants.

Quand le conducteur conduit le train, il ferme le rideau qui le sépare du reste de la voiture. Quand c'est nécessaire, il intervient pour le paiement. Nous avons utilisé notre carte Suica. Le paiement se fait lors de la descente, suivant le parcours que vous avez effectué.

J'avais lu qu'il y avait un arc formé par des érables... Donc j'avais relevé la station où je devais regarder plus particulièrement... Mais je n'imaginais pas que c'était inqiqué sur le plan de la ligne !!! Evidemment  cela aurait été beaucoup plus beau un peu plus tard.. Quand les érables auraient été vraiment rouges !!

L'intérêt de notre sortie, c'est de rejoindre par la montagne Kibune, d'aller faire un tour dans un "onsen" et de rentrer à Kyoto. Je serais bien restée diner dans ce village, mais le dernier tram repart  trop tôt.

A la sortie de la gare, nous partons sur la droite vers l'amont. Nous longeons la route, mais il y a peu de voitures .. Donc ce n'est pas gênant ... Nous longeons un torrent et guettons le chemin de traverse, à droite , qui nous emmènera à Kibune.

Et une kyrielle de temples entre les 2 vallées ... De plus ils sont facilement accessibles, ce qui en fait un lieu privilégié l'été pour que les Kyotoites à la recherche de la fraicheur.

Le long de la route, beaucoup de restaurants... Pendant l'été, ils établissent des terrasses sur le torrent, Kibune-gawa.

Mais le typhon du mois de septembre a laissé des traces et le chemin qui passe par la montagne est fermé... Il y a des éboulements et un grand nombre d'arbres à terre.

Sur le versant opposé au chemin.

Le Tombeau de Kibune

La source est sacrée... Les Prières sont écrites sur les papiers et faites avant d'être déposés dans l'eau.

Nous ne l'avions pas encore vu pratiquer.

J'ai repéré, qu'un carnet pouvait être signé pour attester du "pélerinage". J'aurais bien voulu avoir cette jolie caligraphie sur mon carnet de voyage, mais ce n'était pas possible.

Imokuji  
Arbres sacrés Pierre sacrée
Des pièces de monnaies sont insérées dans les infractuosités du rocher ou de la mousse.

 

Nous pique-niquons en haut,  du côté du temple..

 

Nous redescendons le long de la route, et nous nous rendons compte à ce moment là, que le chemin était vraiment bien barré : Barrières devant le pont qui franchit le pont et aussi de l'autre côté...

Ce qui nous a surpris, c'est cette affiche "Faire attention aux ours". Nous ne l'avions pas prise au sérieux et pourtant, nous avons en avoir la confirmation, un peu plus tard.

Nous redescendons jusqu'à la gare et retrouvons la route pour Kurama...

La route est plus fréquentée, mais pas trop.. Nous arrivons au moment où les boutiques ferment, vers 17 h.. Et traversons tout le village pour trouver le "Onsen".

Nous arrivons juste avant un groupe. L'employé, à l'entrée, ne parle pas vraiment anglais et finalement, c'est plutôt le groupe qui m'aide à payer et entrer.

Vous pouvez trouver ces photos sur le site

C'était vraiment sympa comme cadre ! Même à une dizaine assises dedans. L'eau est très chaude pour moi, mais comme nous avons la moitié du corps à l'extérieur, cela va bien !

Prix 1 000 yens avec notre serviette..

Bains séparés pour les femmes et les hommes ;

Des casiers sont disponibles pour laisser nos affaires. Une pièce de 100 yens est nécessaire pour cela

On peut utiliser la douche, le shampoing et le séchoir.... Normal, puisque on doit suivre le rituel du bain japonais. Se laver sur le petit tabouret, se rincer avec le seau ou la douchette... Et ensuite aller dans le bassin commun.

Les douches permettent de se rafraichir... Un peu comme lors d'un sauna ou d'un hammam.

Il y a aussi un forfait plus cher, qui permet l'accès à une salle de détente et le prêt d'un yucatan.

Un autre forfait avec un repas prévu.

Il y a des chambres mais c'était plus cher que nous n'avions envie de mettre ! 116€ plus les taxes !

Nous revenons jusqu'à la gare et retrouvons le chemin de Kyoto.

Nous dinerons en face du Mac Do,  un genre de fast-food japonais, très bon et très familial.. Surtout des femmes et des enfants.

 



Publié à 23:04, le 26/11/2018, dans Japon, Kyoto
Mots clefs :


{ Page précédente } { Page 1 sur 39 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

La carte des lieux visités



Rubriques

Barcelone
Cambodge
Colombie
Danemark
France
Hongrie
Iran
Israel
Japon
Laos
Nomades : Cyclotourisme et camping
Pays Bas
Preparation des voyages
Projets
Thailande
Vietnam
:

Derniers articles

2013 - 2020
Randonnée dans les Alpes Japonaises
La vallée Kiso
En route pour Magome et halte à Hikone
Kibune et Kurama

Sites favoris

2011- 2012 - 8 mois au bout du monde
2010- 2011 Bali, Malaisie, Moyen Orient
2009 - 3 mois en Asie
Notre Asso au Cambodge
Michele & Ron Nos Australiens de Perh
Aquarelle - Jean Chevallier
2016 - Israël et nos voyages suivants

Amis

papyjp
misha
manue
clementblain
myriametluc
cathencorse

Newsletter

Saisissez votre adresse email