Au bout du jardin, le voyage....... L'Europe, l'Asie, le Moyen Orient... Et maintenant l'Amerique du Sud

Waldhut - Stühlingen

Après notre petit déjeuner, nous retrouvons nos "Néo-Zélandais" . Ils ont eu un problème avec leur tente, et du coup, ont passé la nuit dans une chambre du complexe. Ils vont passer 2 ou 3 jours, un peu plus loin dans un appartement qu'ils ont loué.

Les canoistes et les Néo-Zélandais discutent et les canoistes les aident à bidouiller la tente avec un arceau de secours qu'ils ont. Cela nous rappelle l'Australie et nos voisins à Batesman Bay !

Nous les laissons et continuons notre route... Du côté de Lauchringen, je m'arrête devant un plan et un vieux monsieur se met en tête de m'expliquer le meilleur chemin.... Notre discussion dure bien  une vingtaine de minutes et nous avons la surprise de voir arriver Kim, Harry et les enfants.. Nous allons continuer la route avec eux.. Et nous arrêter avec eux dans un parc d'enfants pour pique nique. Nous allons découvrir qu'ils ont ont une magnifique petite cafetière et un super réchaud... Ils s'arrêtent  régulièrement  à midi, pour que les enfants puissent s'ébrouer et récupérer après le calme qu'ils montrent quand leurs parents pédalent.

C'est avec beaucoup de regrets que nous les avons laissés et continuer notre route. Ils allaient prendre très prochainement un vol pour le Canada et descendre le long des Etats Unis et peut être les retrouverions en Colombie ... En fait, à la fin de l'année, nous allons apprendre qu'ils étaient rentrés en Nouvelle zélande.  Ruben, 2 ans a de gros problèmes pour dormir et met toute la famille à rude épreuve. Du coup, ils vont décider de rentrer.

Vous pouvez suivre leurs prochaines aventures sur FB "Team EScott"

Nous suivons la Wutach, les arbres sont plein de fruits et  il y  a plein de tomates.

La piste cyclable  arrive par le haut du village et nous avons la chance de rencontrer un habitant de Stühlingen qui nous a expliqué comment arriver au camping en évitant une voie à grande circulation.

Le camping est à côté d'un torrent et c'est très humide. Mais nous avons  eu un des plus gentils accueils de notre parcours. 

Il y a un bungalow pour les sanitaires avec un coin sympa avec des placards qui contiennent des jouets pour les enfants, des livres. Nous allons y établir notre "cuisine" et manger à l'abri... Nos vélos et la carriole vont aussi être abrités !

La douche est à 50 cents et l'eau chaude pour la vaisselle à 20 cents !

Après avoir monté la tente, nous allons faire les course en vélo, bien sûr, !! Norma est à 50 m du centre, sur la grande route.

Et comme nous ne trouvons pas d'endroit sympa pour une bière, nous rentrons au camping.

La propriétaire du camping nous explique qu'il faut passer par la route et non par la piste cyclable, pour rejoindre Blumberg. En effet, il semble que la piste soit beaucoup plus longue, elle serpente beaucoup dans les collines et avec notre caririole cela va être difficile. C'est la deuxième personne à nous en parler. Nous devons prendre la route pour affronter 2 km, avec un dénivellé de 15 %, mais ensuite nous redescendrons !!!

Il y a très peu de monde dans ce camping,quelques propriétaires de bungalows... Nous n'allons pas être dérangés cette nuit !

 

 

 



Publié à 23:37, le 4/11/2016, dans Nomades : Cyclotourisme et camping,
Mots clefs :


Bad Säckingen - Waldshut-Tiengen

Jeudi 8 septembre 2016  - 35 KM

Réveil de bon matin par le carillon de la cathédrale !!!  Suivi par un petit déjeuner  digne de Gargantua !

Nous allons visiter la catédrale avant de prendre nos vélos

Elle est dédiéà St Fridolin : Fondateur d'un monastère au VIème siècle, il venait d'Irlande. Il est enterré ici.

Nous sommes aux portes de la Forêt Noire et les paysages sont magnifiques. C'est un vrai de plaisir de découvrir ces paysages et pédaler n'est pas difficile dans un tel décor.

Finalement ce qui se révèle plus ardu, c'est de monter et démonter le campement chaque jour ! Il faudra être plus vigilant la prochaine fois et organiser plusieurs jours au même endroit.. Même en faisant du tourisme en vélo, sur une boucle par exemple...  Mais nous économiserons les 4 à 6 h par jour d'installation et de rangement sur le vélo ou dans la cariole.

Nous avions commencé à Neuf Brisach, nous aurions dû continuer !

Il fait beau et nous voyons pas mal de gens se baigner dans le Rhin.  Nous traversons la très jolie petite ville de Laufenburg et profitons du Tourim Office : Il n'y a pas de camping à Bondorf qui nous avait été recommandé !!  Nous rejoindrons directement Doanu Eschingen.

La piste cyclable est vraiment agréable. Nous sommes souvent en dehors des routes, et lorsque nous en utilisons une, elle est souvent limité à 30 KM /H.

Le camping est assez sympa !! En fait, il est en face du Rhin, il y a un grand restaurant et pas mal de caravanes à l'année. Les tentes sont au centre d'un grand cercle formé par les caravanes.. On a un peu l'impression d'être en cage !!  Mais peu de caravanes sont  occupées en ce moment.

Après nous êtres installés, nous profitons du soleil et de la chaleur et je vais me baigner dans le Rhin après une petite balade sur le bord  du fleuve... Je suis surprise par la vitesse  du courant. Mais quel bonheur !

Les sanitaires sont assez grands, mais nous avons la surprise de découvrir qu'en plus d'un prix "correct" de séjour, 19,20, la douche chaude est d'un euro et le wifi à 3 € par jour.

Les bacs pouur la lessive ne sont pas pratiques, ils sont immenses, sales, et sans bonde.

Nous prenons les vélos et partons explorer Waldshut. Très jolie ville, plein de jolies maisons peintes; Nous prenons un gateau et une bière. Le chemin pour  y aller est agréable, près de la rivière... Pour finir, il y a une pente très raide, mais nous ne sommes plus chargés !

Dans la rue principale, les façades ont gardé les traces de l'histoire, et un grand nombre est dédié aux oiseaux et aux animaux

Lorsque nous rentrons , à la nuit tombante, des "canoïstes" arrivent  5 ou 6 adultes et 4 enfants. Ils font  un raid canot / camping ! Impressionnant ! Les marmites, les tentes, le matériel tout est stocké dans les bidons.

Les tables à l'entrée des sanitaires leur permettront de cuisiner à la lumière.

Nous avons entrevu nos Néo-Zélandais mais ne les trouvons pas dans le camping !! Pourtant leur matériel est bien là...  

Outre le camping, nous avons pû profiter du supermarché : Edeka.



Publié à 23:14, le 4/11/2016, dans Nomades : Cyclotourisme et camping,
Mots clefs :


Etape Huningen - Bad Säckingen

 

Nous partons en direction de la Suisse et franchissons cette fameuse passerelle !

Bâle est bien différente de ce que je m'imaginais.. Nous découvrons au milieu de la passerelle qu'iIl y a un bac ! En fait il y en a 4 !! Le système a l'air différent de celui que nous avons vu ailleurs..

 

Ce cable coloré m'intrigue ... Alors de retour à la maison, je continue mon voyage et voilà des explications !

 

Bâle

Bâle se révèle très étonnante : Nous cotoyons une nageuse, quinquagénaire,  en maillot, discutant accoudée à son vélo... La piste cyclable serpente dans la ville. Notre but est d'en sortir pour retrouver l'EV 6... Mais ce que nous en voyons ce matin, nous donne bien envie de revenir découvrir la ville...

Par contre, la sortie, en tant que cycliste est terrible. Il y a des travaux et la piste est supprimée, La route est en montée, une seule voie de chaque côté, étroite, certaines voitures nous frôlent et les camions sont nombreux. Heureusement, un conducteur d'engins nous a affirmé que nous retrouverons la piste quelques km plus haut, à côté de Mac Do !! Nous n'avons été aussi heureux de voir l'enseigne Mac Do !!! Peut  être, si lorsqu'en Nouvelle Zélande  nous allions utiliser le Wifi  !

Je pense que c'est au niveau de Rheinfelden que notre chemin a croisé celui de Harry, Kim et leurs 2 enfants ! Nous les avons vu arrivés de loin et nous demandions bien quel était leur dispositif "cycliste" !!! Cela semblait tout simplement extraordinaire !! Inconnu... Incroyablement Long... Et ils arrivaient à un rythme soutenu !!  Nous pensions qu'ils arrivaient de l'est et qu'ils pourraient nous donner des informations sur la piste cyclable ou les campings...

C'est bien ce qui'ils ont fait... Mais ils rebroussaient chemin et avait le même objectif de la journée que nous.. Des Suisses leur avaient conseillé de passer par l'Allemagne, la piste étant en meilleure état et longeant le Rhin tout le long..

Ils sont Néo-Zélandais et voyagent à travers le monde avec leurs 2 enfants, 2 ans et 5 ans... Kim tractent une "poussette traditionnelle, 2 enfants côte à côte", Harry tracte un engin de 2 sièges l'un derrière l'autre, le premier ayant des pédales, pour faire comme les Grands, derrière il y a encore une uni-roue pour du matériel !! Ce qui fait un attelage qui doit mesurer 3 m de long derrière son vélo !

Nous discutons, et rebroussons chemin aussi, l'intersection est à quelques km.. Nous allons les perdre dans un village, et je ne comprendrais que 2 jours plus tard, qu'ils suivent le trajet grâce à une application sur leur vélo... Et qu'ils n'ont pas à s'occuper des panneaux et des signes comme nous le faisons !

Beaucoup de villages que nous avons traversés avaient des piscines extérieures, peut être même des piscines thermales et nous avons vu pas mal de gens se baigner dans le Rhin...

Ces oiseaux là avaient l'air de se régaler dans le soleil  de cette fin d'après midi. Nous n'avions encore jamais vu des harles Biève.

Avant d'arriver à Bad Säckingen, nous découvrons un grand pont couvert, de pierres et de bois... En fait, le plus long d'Europe. D'un côté c'est la Suisse, de l'autre l'Allemagne.

 

Nous arrivons presque 18  h à Bad Säckinger et quand je me renseigne pour savoir où se trouve le camping, il n'y en a pas plus que de beurre en branche !

Les gens ne savent pas vraiment à quelle heure l'office du tourisme ferme 17 H ou 18 H ? C'est à côté de la gare...  Il faudra que nous arrivions plutôt pour profiter de leur aide !

Nous allons céder aux sirènes du luxe et nous offrir un hôtel en face de la cathédrale ! Nous déchargeons la carriole et mon vélo et les laissons dans le garage de l'hôtel.

Nous découvrons la ville...  C'est une ville thermales qui remonte au IX ème siècle.

Les vieilles maisons nous plaisent bien, il y a de l'animation dans les rues, c'est encore les vacances scolaires.

Nous mourrons d'envie de manger dans un "Imbiss"... Alors ce sera notre diner ce soir ... Saucisses frites ! et une bière de la région. Tant pis pour les jolies maisons et les places touristiques... Ce sera près de la gare.. Mais c'est délicieux pour nous ce soir !

 



Publié à 22:33, le 17/10/2016, dans Nomades : Cyclotourisme et camping, Bâle
Mots clefs :


60 Km ... Tout roule !

Mardi 6 septembre 2016.

La météo est bonne... De nombreux  cyclistes sont déjà partis... Mais peu vers Bâle !

Le gérant du camping nous a expliqué comment rejoindre l'EV 15... A quelques km de là, juste à côté d'Intermarché.. Ce sera une étape facile.

Chouchou est étonné.. En fait la vingtaine d'écluses que nous avons passée ont dû être fatigantes.. Ce sont des petites descentes suivies par des petites montées mais cela a dû laisser des traces. 

Nous pique-niquerons près d'un chateau d'eau. Une aire est aménagée, il y a une fontaine, mais pas de toilettes !

 

Dans l'après midi, nous passons près d'un plan d'eau aménagé, sans doute à proximité du centre hydro électrique de Ottmarsheim... Les rencontres et la nature sont les 2 objectifs de notre périple !

Il faudra que nous revenions dans la région, la Petite Camargue Alsacienne nous réserve plein de surprises encore,et nous n'avons pas admiré comme il fallait l'écluse de Kembs- Niffer qui est de Le Corbusier...

A une quinzaine de km avant d'arriver, nous passons dans un très joli village Kembs, il y a un magnifique pont levis sur le canal. Mais nous entamons une conversation avec un cycliste qui revient d'un long périple Alsace - Espagne et j'en oublie de faire des photos de ce très joli village !

Nous suivons le canal de Huningue pour finir !

Nous arrivons en face du Rhin.... En face c'est Bâle et la fameuse passerelle des Trois Pays...

Mais le camping n'est pas sympa. A l'origine, cela devait surtout servir à la fédé de canoé- Kayack et c'est resté assez rustique...

Et l'accueil... Eh bien... Justement il n'y en a pas !!! A toutes nos questions... Ils ne savent pas !!!

Et pourtant ils reçoivent un grand nombre de cyclistes... Mais non, ils ne savent pas  quel est le prochain camping en Allemagne ou en Suisse !! C'est fou ce que les gens peuvent ne pas être curieux ou intéressés par leur travail... Ils devraient vendre des chaussettes !

Le prix du camping n'est même pas spécialement bon marché ! Pas d'eau chaude !! rustique vous dis je !

On ne s'éternise pas et allons découvrir la ville... C'est assez vite fait. Mais Vauban nous "poursuit". Le café restaurant Vanban est sympa, très sympa même et les plats qu'elles servent sont appétissants. Nous nous contentons d'une bière et d'un plateau de fromages de la région !

A notre retour, au camping, nous "interpellons" une famille allemande pour savoir s'ils ont plus de renseignements sur le parcours que nous allons faire...  D'après la carte qu'ils ont, il devrait y avoir un camping à Bad Säckingen !!

Ce sera la surprise de demain !

 


 



Publié à 23:03, le 12/10/2016, dans Nomades : Cyclotourisme et camping, Neuf-Brisach
Mots clefs :


Nous perdons l'Eurovélo 15 !

Dimanche 4 septembre 2016

 

 

Nos voisins allemands ont discuté jusqu'à 3 h du matin ! Et les divers clochers ont carillonné à 6 h du matin.. Très jolis concerts de carillons, mais tout cela donne une "nuit" agitée !

Entre le petite déjeuner et le démontage de la tente, et le rangement dans la carriole et sur le vélo, il nous faudra à peu près 3 heures.

C'est dimanche et nous cotoyons de nombreux cyclistes. Certains groupes sont très sympa, certains connaissent le Trièves, d'autres se servent des vélos pour rejoindre leur restaurant préféré... Ainsi ces dames vont dépenser quelques calories à l'aller et au retour, et ces messieurs n'ont pas peur de souffler dans le ballon... Bien sûr, c'est un raccourci de la situation !

Du coup, je suis attirée par une pancarte et une terrasse très animée ... Une vingtaine de cyclistes sont attablés près du canal..

COTE ECLUSE, à 3 km de Marckolstein : Nos prenons le dernier paté chaud accompagné de sa salade et c'est un pûr délice.. Assez copieux pour nous deux. Nous partagerons ensuite un café gourmand.

Les patrons sont super sympa, ce qui ne gâte rien. Leurs toilettes sont luxueuxes ... Et ça c'est certainement le point faible des aménagements des pistes cyclables, en tout cas sur le tronçon Strasbourg - Huningen.

Le temps se couvre.  Nous rencontrons moins de monde et la signalisation 15 n'apparait plus !! Et pourtant nous suivons un canal et allons vers Bâle !

En fait, de Strasbourg à Marckolsheim, l'EuroVelo 15 emprunte le chemin de halage du canal du Rhône au Rhin, ensuite elle l'abandonne !!!  Mais ce sera l'occasion de rencontrer des cyclistes sympa et de faire un joli chemin.... Chouchou aime bien, c'est moins goudronné !! Plus gravilloné !! Et même nous finirons pas nous retrouver en plein champs !

Mais l'orage éclate... Nous nous réfugions sous un pont et laissons passer l'averse.. Du  moins le plus gros, nous finissons par repartir, Neuf Brisach ne devrait plus être loin !

Effectivement, nous découvrons la citadelle de Vauban et ses fortifications. Une reconstitution historique vient d'avoir lieu...  Nous avons une pensée pour Jacques et Françoise qui pendant des années ont revécu l'époque napoléonienne.

Nous nous ne pensons qu'à nous réfugier à l'abri ! L'accueil est génial dans ce camping ! Le gérant nous propose de laisser nos vélos sous une pergola pendant que nous allons à la réception.

Là, il nous propose un "bivouac" plutôt que de monter la tente... Nous, la tête encore dans la reconstitution historique, nous ne voyons pas l'intérêt de monter la tente sous la pluie... Bivouac = Tente.  En fait, c'est tout autre chose ! C'est une construction en dur : cela nous fait penser au grenier à riz à Padang Bai, à Bali, un tout petit moins grand que celui que nous avions occupé... Et en Alsace ! En bas, une table et 2 bancs et un espace pour stocker la carriole, une échelle de menier nous emmène au premier, où nous pouvons stocker tout notre matériel ! Un matelas 2 personnes, une guirlande pour lire et une multi-prise pour faire le plein des différentes batteries !

Tout simplement extra... et à peine plus cher qu'un emplacement de tente : 21 € .

 

LUNDI 5 Septembre 2016

Lundi matin, toute la pluie tombe sur le toit.... La météo avait raison et nous restons à l'abri.

Une étape de 60 KM nous attend et nous préférons avoir toute la journée pour la faire.. Nous allons faire un tour à  Neuf Brisach, sans visiter le musée Vauban.. Nous paressons.... Ce sera le seul jour !

En fait, pendant ce voyage, nous n'aurons pas trop envie de rentrer dans des musées ! Nous reviendrons. Des visites guidées sont organisées et c'est certainement plus intéressants, mais le dimanche et le lundi, début septembre, Neuf Brisach, est un peu "mort" !

 



Publié à 22:20, le 10/10/2016, dans Nomades : Cyclotourisme et camping,
Mots clefs :


{ Page précédente } { Page 1 sur 2 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

La carte des lieux visités



Rubriques

Barcelone
Cambodge
Colombie
France
Hongrie
Iran
Israel
Laos
Nomades : Cyclotourisme et camping
Pays Bas
Preparation des voyages
Projets
Thailande
Vietnam
:

Derniers articles

2013 - 2017
Minca
Santa Marta .... Notre arrivée
Parque Tayrona
Journée à la campagne !! Cascade Juan Curi

Sites favoris

2011- 2012 - 8 mois au bout du monde
2010- 2011 Bali, Malaisie, Moyen Orient
2009 - 3 mois en Asie
Notre Asso au Cambodge
Michele & Ron Nos Australiens de Perh
Aquarelle - Jean Chevallier
2016 - Israël et nos voyages suivants

Amis

papyjp
misha
manue
clementblain
myriametluc
cathencorse

Newsletter

Saisissez votre adresse email