Au bout du jardin, le voyage....... L'Europe, l'Asie, le Moyen Orient... Et maintenant l'Amerique du Sud

Premier voyage en car ! Destination Villa de Leyva

Nous avions trouvé des informations concernant les bus entre Bogota et Villa de Leyva, soit  160 Km et 3h20 en voiture...

La société Flota Valle de Tenza : 11 h 30 - 14 h15 et 15h 40 .. Les bus partant de Portal de Norte...

Les bus sont souvent tout à   fait modernes, presque luxueux... Mais !!! nous verrons !

Nous voilà donc partis avec le transmillenio,... sympathiques les passagers nous laissent une place assise, mais quand nous arrivons à destination, nous apprenons que ce n'est pas là d'où partent les bus, mais au Terminus Nord.

A notre arrivée, à la gare routière, il pleut... Pour changer ! Après un quiproquo, notre car est annoncé à midi 15, alors que nous avions compris qu'il serait à 14 h !! Finalement, il sera en retard !!! La circulation à Bogota !! Nous pensions avoir un grand car.. C'est un minibus et nous sommes 7 Européens avec des gros sacs à dos...  Plus quelques Colombiens.. Le chauffeur veut absolument mettre mon sac à l'arrière... Il écrase le sac et me cassera un miroir, à l'intérieur du sac à dos même !!. J'ai récupéré mon sac trop tard !

L'avantage, c'est que  c'est un direct pour Villa de Leyva et nous n'avons pas de changement à Tunja.

Nous découvrons les Andes et cela n'a rien à voir avec nos idées !!! Nous ne nous rendons pas compte de l'altitude, car les pentes sont très vertes, quelquefois très escarpées, mais rien à voir avec la même altitude en Europe. Nous sommes dans la cordillère orientale des Andes

A notre arrivée, vers 15 H 30.... Il pleut... L'hôtel que nous avons réservé, est à 650 m de la gare routière mais personne n'a l'air de savoir où il se trouve, ou préfère nous voir prendre un taxi... Mais pour 5 000 pesos (1,5 €) nous n'allons pas faire un drame !

Notre hôtel - Hostal Everest : Carrera 13 N°12 - 23 Villa de Leyva

Kathalina est super sympa, parle en espagnol.

Nous avons une chambre avec un vasistas qui ne s'ouvre pas, la chambre pourrait être pour 3... Heureusement, nous ne sommes que 2. Il y a des crochets pour suspendre quelques affaires, mais pas de penderie.

Il y a une cuisine que nous pouvons utiliser, avec un micro-ondes. Ici nous ne boirons pas l'eau du robinet. C'est ainsi dans quelques villes de Colombie.

Il y a une acalmie, nous partons explorer la ville. Nous ne sommes pas loin du centre, il y a tout simplement une route circulaire autour du centre et notre hôtel se trouve là !

Nous remarquons des grosses fleurs à l'arrière d'un vélomoteur et un vieux monsieur nous expliquera que ce sont des "Copas de oro" qui ont des vertus médicinales. C'est une plante qui est utilisée par les Indigènes. .. Entre autre les fleurs pour aider à la clairvoyance  et à la divination. Elle ont des vertus hallucinogènes... Par contre c'est ou c'était utilisé pour les infections oculaires et douleurs de l'oreille, les piqures de scorpions ou de serpent, ainsi que pour l'asthme et comme hypotenseur.

Copa de Oro

Il avait ramassé celles qui étaient tombées.

 

Voilà le joyau de la ville : Sa place !

La ville a été  créé en 1572 , son architecture est de style colonial, autour d'une immense (1,4 hect) place centrale à gros pavés . Elle compte aujourd'hui 9 600 habitants. Elle est située à 2 150 m d'altitude.

Elle est considérée comme une des plus jolies villes de Colombie.

Elle est classée au Patrimoine Historique National.

La vallée dans laquelle  elle se trouve la ville est particulière,elle  est aride et correspond "au parámo".

Le paramo, ou páramo , est un paysage et un écosystème de montagne, dans les régions tropicales : c'est une sorte de prairie

 

A l'origine, nous pensions faire de la randonnée, en plus du "tourisme culturel" , visiter El Fosil, le centre de recherche de paléontologie, et l'estación Astronómica Muisca. Mais la pluie va changer nos plans !

En attendant, ce soir, nous avons vu le terrain de camping, pas très loin de notre hôtel et nous sommes contents de ne pas avoir fait ce choix : Nous le trouvons assez rudimentaire, et surtout, il fait autour de 13° et les terrains sont très humides, et l'herbe est haute et mouillée ! Nous serons mieux chez Katalina ! Il y en a un autre plus loin du centre (1/2 h à pied environ).

Nous dinerons au restaurant , Carnes & Olivas -  Carrera 10, N° 11- 55, ouvert tous les jours, à partir de 9H 30 ! Ils étaient sympa... Après notre arrivée, tout un groupe de Français est venu s'installer.. C'était marrant !!! En fait, nous avons beaucoup entendu parler français à Villa de Leyva

. A notre retour, nous rencontrons Pearl et Sam, américains quii visitent  la Colombie pendant une semaine. Leur voyage est très préparé ! La météo est mauvaise pour le lendemain...

Nous avons 2 possibilités :

- Rester à l'hôtel  et vadrouiller autour ;

- Partir en car (3) pour aller au Lac Tota...

 

La région du lac tota, je pensais que nous irions quelques jours pour randonner !!! mais depuis que nous sommes arrivés, la pluie .... la pluie et encore la pluie  use notre moral et notre dynamisme !! 

Nous choisissons de partir demain avec Sam et Pearl..

Noous verrons donc demain, à quoi ressemble ce lac et la "playa Blanca" !

 

 

 

 

 

 

 

 


Publié à 12:18, le 12/03/2017, dans Colombie, Bogotá
Mots clefs :


El museo del Oro - Le restaurant Andres D.C

Lors de notre première journée de tourisme à Bogota,  notre trajet pour arriver à la Candelaria, plus exactement à la station "Las Aguas" a été légèrement plus long que prévu.. En effet, il y a des travaux et plusieurs stations fermées dans le centre ville... Dont le Museo de Oro !! Et nous avons pris un bus supplémentaire qui au lieu de nous emmener à Las Aguas, nous a emmené dans le sud de la ville... Petite visite touristique non prévue !

La première bonne nouvelle dans ce musée, c'est la gratuité pour les plus de 60 ans et les enfants jusqu'à 12 ans. Le musée est gratuit également le dimanche.

La deuxième, c'est qu'il y a des panneaux en anglais et en espagnol.

La troisième est qu'il est très agréable et très bien présenté !

La quatrième pas sympa, il n'y a ps d'audio-guide en français, ou en anglais comme c'était annoncé !

Nous ne nous attendions pas à être aussi intéressés par toutes les informations que nous avons découvertes.

Le musée a été créé en 1939. La banque de la République a racheté un grand nombre de pièces précolombiennes. Aujourd'hui,  il y en a 30 000 dans ce musée ainsi que de très belles émeraudes.

Les différents étages présentent les différentes civilisations précolombiennes, ainsi que leur géolocalisation et un grand nombre d'informations sur leurs régions, leur art, et leurs techniques d'orfèvreries.

Nous allons avoir plus d'informations sur les Kogis, vivant à Tayrona, parc national où nous devrions aller, ainsi que les Wayuus qui eux sont à la Guajira.

Nous avons découvert que les Indiens Précolombiens utilisaient un étonnant alliage, le tumbaga, qui contient une part de cuivre.

Actuellement ce serait obtenu par électrolyse, seulement bien sur les Indiens ne connaissaient pas l'électricité. Ils parvenaient à cela, grâce au suc d'une plante, pour faire apparaître l'or contenu dans l'alliage à la surface des objets.

Ils faisaient déjà des objets articulés.

Ils utilisaient le procédé de la cire perdue et il y avait des abeilles qui ne piquaient pas (little angel bees) qui ont maintenant disparues.

Il y a 12 sites majeurs d'archéologies et de très riches objets sont regroupés par sites... Il y a de nombreuses cartes. Plusieurs endroits sont assez impressionnants.. Entre autre, lorsqu'on rentre dans un immense coffre fort aux portes formidables.

 

Nous y passons tout l'après midi  avec une petite halte à la boutique, très intéressante, mais nous sommes au début de notre voyage et nos sacs sont déjà assez lourds..

Il y a un café, aussi, c'est à dire un établissement qui ne vend que du  café, préparé de façons différentes, des thés différents et la boisson herbale qu'on retrouve souvent à Bogota. Nous avons passé un moment délicieux.

A notre sortie, le soleil se couchait.. Ah oui, il faut se rappeler qu'ici le soleil se couche plutôt verss 18 h - 18 h30 et qu'il pleut !!!

ANDRES CARNE DE RES - Un bar - restaurant  légendaire est ouvert à Chia, mais il y en a aussi ailleurs !

Nous trouvons le numéro du Millénium pour nous emmener au restaurant... Loulou nous en a beaucoup parlé : Il l'avait trouvé fascinant et tellement étonnant ! En fait, ce soir c'est la troisième fois que nous essayons d'y aller diner !!! Je vais vous raconter...

Le premier soir, nous étions partis à pied de notre hôtel, frroid et pluie étaient au programme !  Lorsque nous sommes arrivés à l'endroit marqué sur Google map, nous avons été très déçus..  D'abord au lieu d'un batiment de plusieurs étages, nous étions en face d'une espèce de caravane avec une terrasse devant... Environ une cinquantaine de personnes peuvent manger en même temps mais... Ce soir, c'est fermé... Eh oui !!! il y a fumigation et ce soir, c'est fermé.. Nous rentrerons à pied et nous arrêterons pour diner Parque 93.. El Corral Gourmet sans doute ! Sympa mais très différent de ce que nous pensions faire ce soir !

La deuxième soir, nous avons trouvé le restaurant Andres D.C, qui fait partie du Centre Commercial el Retiro, dans la Zona Rosa et Parque 93. Comme il y avait la queue, nous n'avons fait que découvrir le lieu, sans y manger ... Effectivement, c'est immense et étonnant !  Cela vaut la visite... Nous sommes rentrés en bus jusqu'à l'hôtel.

Donc ce soir, c'est la troisième fois que nous y allons...  La queue est plus petite, on nous offre un verre de punch pour nous faire patienter et surtout, nous allons au bar, plutôt qu'au restaurant !!!

En fait, pour nous cela ne fera pas pas de différence : Nous ne sommes pas à une grande table, mais une petite table ronde à côté du bar et nous pouvons commander de la même manière à manger et à boire !!!

Le cadre est complètement fou, sur 5 étages... ! Il y a beaucoup de "parties" pour fêter des anniversaires, des réussites de tout ordre, une Bar Mitzvah... Plusieurs grands écrans de télévision et matchs de foot ... Nous sommes samedi soir,  et pour certains Colombiens, samedi est dédié au foot... D'abord entrainement, ensuite le soir match de leur équipe préférée... Du coup, les femmes Colombiennes s'organisent pour passer le samedi entre elles.

Il y a un autre restaurant encore plus fou, Andrés Carne de Res à Chia, un peu en dehors de Bogota. 23 Km au nord, sur la route de la Cathédrale de Sel à Zipaquira.

 


Publié à 23:51, le 11/03/2017, dans Colombie, Bogotá
Mots clefs :


Parcs de Bogota - Découverte des oiseaux en Colombie

 

Humedal Cordoba  et Jardin botanique  Bogota

 

Nous avons rendez vous avec Luz  à la station du Millénio,  Chaio.

Avec Luz, nous nous retrouvons confrontés pour la première fois, à quelqu'un qui parle principalement espagnol !! Nous apprenons que les terrains ont failli disparaître et être construits, il y a de nombreux établissements scolaires autour et voulaient s'aggrandir...  Ainsi que la construction de nouveaux batiments d'habitation.

Luz a fait partie du groupe de défense et depuis prend une part active dans l'observation des oiseaux  à Bogota et ailleurs.

Nous allons passer une magnifique matinée avec Luz... Ensuite, elle nous fera découvrir des spécialités du Santander, en allant au restaurant et manger des soupes traditionnelles... Ce qui était bien agréable par le temps plutôt frais !!!

Mute Santandereano - Avec des tripes, de l'arepa et de l'avocat ! Pour en savoir plus 

 


2017 Colombie Oiseaux Bogota - Montage Vidéo Kizoa
 
Humedal Cordoba - Bogota, y compris des photos et de noms d'oiseaux, qui fréquentent le site et ont pu être observés..... Plus d'info en espagnol
 
Le lendemain, nous irons au parc botanique .... Où nous nous mettrons à l'abri peu de temps après notre arrivée !!!
 
Nous sommes habitués aux vérifications des sacs par les policiers ou l'armée, ce qui a été le cas ici aussi... Par contre, nous avons été surpris par la "fouille" à la sortie, mais c'était évident après réflexion... Des personnes cueillent des fleurs ou des graines, ce qui n'est pas vraiment autorisé !
 
 
Le jardin botanique était tout d'abord une hacienda, l'hacienda Del Salitre, propriété de  Don José Joaquim Vargas, qui a sa mort à laissé à la ville de Bogota 1 500 hectares. Il a été fondé en 1955. Le succès financier n'a pas été au rendez vous du premier jardin botanique, cela a plutôt été un fiasco ! Il s'est maintenu grâce aux donations. Il y a eu des hauts et des  bas dans son organisation et son développement.
 
 
Il y a tout un secteur potager pour l'initiation de l'agriculture pour les enfants.
 
Actuellement, le parc est en restructuration, une nouvelle serre est construite, de nouveaux pavillons pour la recherche liée au réchauffement climatique, la préservation du milieu andin, recherche et développement liés à l'assistance technique pour l'agriculture urbaine et bien d'autres choses.
 
 
Aujourd'hui il porte le nom d'un botaniste José Celestino Mutis (1732 - 1808)
 

Il présente la flore des différentes régions et étages climatiques de la Colombie, de la Guajira en passant par les Andes et l'Amazonie.

L'une des collections les plus intéressantes est celle des orchidées de Colombie, ainsi qu'une roseraie.

Il est situé dans un quartier de parcs de la ville et est un espace supplémentaire dans la lutte contre l'obésité que mène le gouvernement. En ce qui concerne le taux féminin d'obésité, il atteignait 41 %  en 2000. Actuellement l'accent est mis comme en France sur une alimentation équilibrée, fruits et légumes, et l'activité physique.... Avec la mise en place des ciclorutas !

 


Publié à 23:34, le 10/03/2017, dans Colombie, Bogotá
Mots clefs :


Pluie sur Bogota et transmillenos

 

Pluie sur Bogota et transmillenos

Hier apres avoir régle nos problèmes de téléphone, nous sommes allés visiter un centre commercial construit dans une ancienne hacienda Santa Barbara... pour cela nous avons encore utilisé le Transmilenio..

En partant le temps était agréable et nous avons fait une partie à pied... Mais avant d'arriver, alors que nous étions dans le bus, l'orage s'est déclenché !! Et malgré que l'arrêt soit presque en face du centre commercial, nous avons été presque trempés ! L'entrée qui donne sur la rue n'est pas très large... On accède tout d'abord à ce centre commercial par la partie de l'ancienne hacienda... C'est aussi la partie allouée à la restauration.. Il y a "Andres" par exemple.

 

Il y a diverses cours et un hôtel et pas des moindres : NH Collection Bogotá Hacienda Royal - 82 chambres récemment réaménagées de l'hôtel offrent de superbes vues sur le parc Santa Bárbara et sur les montagnes qui entourent Bogota . (Autour d'une centaine de dollars la nuit. )

Les boutiques sont plutôt haut de gamme de la galerie marchande Santa Ana, et c'est une autre partie du centre commercial !

 

C'est étonnant de voir qu'il y a même une chapelle

Il pleut toujours … En arrivant, j'avais repéré un restaurant où on proposait « un gateau Pavlova »... Vous savez le gateau que l'on mange beaucoup en Australie pour Noël...Tout comme en Nouvelle Zélande, ce que nous avions découvert lors de notre passage, il y a quelques années...

En resortant, nous apercevons des hommes tout autour de panneaux de verre qui entourent une terrasse d'un café-restaurant et nous nous demandons bien pourquoi !! Nous nous entrons sur cette terrasse pour commander un Pavlova et un café.... Après avoir attendu un certain temps, ce qui nous a permis de réaliser que les hommes regardaient la télévision sur la terrasse où nous nous trouvions. Et devinez … il y avait un match de foot !! Par contre, pas de boisson chaude et pas de Pavlova... Pas étonnant que la terrasse soit déserte !!!

Mais il pleut toujours à notre sortie... Heureusement, nous trouvons le bus qui descend la carrera 7 et nous déposera pas très loin de notre hôtel.

Heureusement, dans notre chambre, il y a un radiateur que l'on a pu brancher … Utile quand nous sommes mouillés et refroidis !

A Bogota, il n'y a pas de métro, malgré la surface de la ville et sa population : 33 km du nord au sud, et sur 16 km d'est en ouest. et il y a beaucoup d'encombrements....Plus de 7 000 000 d'habitants.

Le transmilenio a été crée en 2000, le maire a préféré préviligier les écoles, le sport et les bibliothèques plutôt que la construction d'un métro. Les points que Medellin va privilégier aussi.

Le Transmillenio, cela ressemble a un tram par la longueur, mais en fait c'est un bus double articulé. Les differents bus roulent dans une portion de la route qui leur est reservée. Ils vont 'très vite' et sont souvent bondés mais ils ont désengorgé la ville .... ou les emcombrements restent presents en attendant un métro ou un systeme de transport aerien. Il y a plus de 2 000 000 de passagers par jour. Le TransMilenio dispose de 12 lignes, qui desservent au total 114 arrêts, sur une longueur de 84 km ; Chaque bus est prévu pour 270 passagers.

Les jeunes se lèvent très souvent pour laisser leur place aux plus agés.

La route qui nous mène de l'hôtel au centre, l'autopista 10 comprend 4 lignes de circulation pour le transmilenio au milieu et 2 ou 3 voies de circulation de chaque coté pour les voitures. Pour accéder aux stations du milenio qui se trouvent au milieu, il y a de grandes passerelles.

Le guichet se trouve à l'entrée, vous achetez une carte que vous rechargez au fur et à mesure de vos voyages.. Il faut faire attention à garder du crédit car si vous prenez certaines lignes de milenio, il n'y a pas de guichet et le chauffeur ne vend pas de ticket !!!

Avec votre carte, vous passez le tourniquet pour accéder á la station. Autre point intéressant, plusieurs personnes peuvent utiliser la même carte.

Vous avez ensuite des panneaux vous indiquant tous les bus qui s'arrêtent à cette station et leurs arrivées... La station peut faire une bonne centaine de mètres . Il y a des portes de plexiglas qui normalement s'ouvrent à l'arrivée du bus.. C'est impressionant de voir la vitesse à laquelle les bus arrivent et s'arrêtent pile poil devant les portes ! Quelquefois les passagers doivent aider les portes à s'ouvrir !

Il n'est pas toujours facile de se déplacer à Bogota, particulièrement aux heures de pointe... Par exemple le dimanche soir, en revenant de Chia en voiture, 8 km en 1 h. La circulation se fait en alternance suivant les numéros de la plaque d'immatriculation.

En 10 ans, le parc automobile est passé de 500 000 à 1 200 000 voitures, quant aux motos, le chiffre a été multiplié par 10.

Les passagers du millénio protestent souvent contre le retard, le prix.

 

 

 


Publié à 21:51, le 8/03/2017, dans Colombie, Bogotá
Mots clefs :


Découverte de Bogota et de ses différents quartiers

Arrivée : On nous a demandé si nous avions ressenti l'effet de l'altitude pendant notre séjour en Colombie... Je peux vous dire qu'à la sortie de l'aéroport, lorsque j'ai voulu prendre mon pas habituel avec mon sac à dos... J'ai assez vite ralenti, pensant que c'était l'effet du vol long courrier...

Et puis, je me suis rappelée que Bogota était à 2 640 m d'altitude dans la  cordillère Orientale des montagnes du nord des Andes.

A la suite d'une méprise, d'une incompréhension, nous nous retrouvons dans un superbe hôtel des quartiers résidentiels de Bogota, où nous sommes loin des restaurants, des centres commercials, du centre historique ! Mais relativement proche d'Usaquen.

Best Western Calleja Suites... Où ce week end là, en tout cas, le personnel ne parlait pas anglais.. Mais nos amis étaient là pour tout expliquer !

Nous choisirons de changer d'hôtel le dimanche, pour aller au "Casona del Patio", dans un quartier plus vivant, Chapinero et la Zona G !!

Sur la photo, Notre chambre est dans le dos de Chouchou et donnait sur le Patio !

Un bijou d'hôtel que nous retrouverons à la fin du voyage. Le personnel de la réception est sympa, certains apprennent l'anglais, d'autres le parlent et nous nous essayons à l'espagnol !!! Avec la même application sur nos smartphones... Duolingo.. Marrant non ?

 

Boutiques, supermarchés, centres commerciaux, restaurants.

 

De nombreux kiosques sont autant d'échopes, de restaurants...

Cette remorque de moto se transformera aussi en boutique. Nous verrons beaucoup de voitures stationnées hayon ouvert, transformés  aussi en boutique.

 

 

 


Publié à 03:35, le 6/03/2017, dans Colombie, Bogotá
Mots clefs :


{ Page précédente } { Page 1 sur 2 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

La carte des lieux visités



Rubriques

Barcelone
Cambodge
Colombie
France
Hongrie
Iran
Israel
Laos
Nomades : Cyclotourisme et camping
Pays Bas
Preparation des voyages
Projets
Thailande
Vietnam
:

Derniers articles

2013 - 2017
Retour de "Vacances" en France !!! Carte
Carte du voyage d'Iran ?
Nous repartons à vélo ... Canal Nantes Brest
Sans titre

Sites favoris

2011- 2012 - 8 mois au bout du monde
2010- 2011 Bali, Malaisie, Moyen Orient
2009 - 3 mois en Asie
Notre Asso au Cambodge
Michele & Ron Nos Australiens de Perh
Aquarelle - Jean Chevallier
2016 - Israël et nos voyages suivants

Amis

papyjp
misha
manue
clementblain
myriametluc
cathencorse

Newsletter

Saisissez votre adresse email